L’édito du président

LE RACING CLUB DE FRANCE FOOTBALL, appelé aussi RACING CLUB DE PARIS, est un club historique, créé en 1896, Champion de France, auteur d’un doublé coupe/championnat la même année, et vainqueur de cinq (5) coupes de France.

Le RACING a été durant six décennies le grand club de la capitale, évoluant à ses débuts au Stade Olympique Yves du Manoir de Colombes, en alternance avec l’équipe de France de football, puis ensuite au Parc des princes qui deviendra, longtemps avant le Paris Saint-Germain, son fief durant quatre décennies.

L’aura des ciels et blancs ne s’est jamais démenti à travers le temps. Suivi aujourd’hui encore par des milliers de fans sur le net, aussi bien en France, qu’à l’étranger, le RACING est resté un club mythique qui fait régulièrement la « Une » de prestigieux journaux étrangers, dont le NEW YORK TIMES au mois de mars dernier qui lui a consacré un long article de 6 pages.

Le RACING est le premier inventeur du « beau jeu ». Cette formule lui a appartenu en premier, bien avant que d’autres s’approprient cette distinction. Il en a été le dépositaire durant de longues décennies, transportant sur les terrains français son élégance, ses valeurs de respect et de fair-play.

Depuis que le RACING ne brille plus au firmament du football français, il ne s’est pas écoulé un jour sans que l’espoir de le voir renaître n’ait entretenu le coeur de ses supporters. Le RACING c’est une histoire, mais c’est également un label, une marque gravée au plus profond de l’inconscient collectif.

J’ai été durant plusieurs saisons président du SCO d’ANGERS, un club qui ressemble à bien des égards au RACING. J’y ai vu de la ferveur, un amour du beau jeu, une très forte identité aussi, mais ce que j’ai trouvé au RACING dépasse de beaucoup en intensité tout ce que j’ai pu voir ailleurs.
LE RACING est un espace d’intemporalité. Il se régénère en permanence, puisant dans ses racines une potion d’éternité… Son ADN est indestructible. On dit qu’un grand club ne meurt jamais, c’est souvent vrai, mais c’est encore plus vrai s’agissant du RACING.

C’est tellement vrai, qu’il y a peu, nous célébrions le titre de champion du monde de Steven NZONZI, formé comme tant d’autres grands joueurs au RACING, en présence de Madame le maire de Colombes, passionnée de football s’il en est.

Le projet que nous avons commencé à mettre en place, est patient, mais ambitieux. Il n’existe pas de véritable entreprise pour un club de la race du RACING, autre que celle de lui rendre le statut qui fut le sien.
Ce n’est pas le projet d’un homme, ou d’une ambition, non, cela relève de la puissante volonté d’une force qui se nourrit de son histoire, de son énergie, de celle de ses supporters, et à la fin de cette indicible magie qui conspire en secret à une renaissance.

C’est aussi, bien sûr, une question de passion, de persévérance, d’espoirs parfois déçus, de déraison, quand la raison s’en mêle, mais c’est toujours une affaire de volonté, de détermination, de pugnacité…

Armé de cette profonde certitude, nous nous sommes engagés sans compter, dans ce fabuleux défi. Nous avons construit une équipe solide, sûre d’elle même et de sa capacité à transcender son destin.

Nous avons besoin à nos côtés de toutes les énergies, et de toutes les volontés, qui voudront bien se mettre au service de ce formidable « challenge ».

Patrick NORBERT
Président du Racing Club de France Football

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et publicités ciblés en fonction de vos centres d’intérêt, pour vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux et pour réaliser des statistiques d’audience.