Entretien avec Wilfried Louisy-Daniel, nouveau coach des u20

Aujourd’hui, rencontre avec Wilfried Louisy-Daniel, ancien joueur professionnel et nouveau coach des U20 élite. Encore joueur au sein du groupe N3 la saison dernière, le désormais entraîneur, fraîchement diplômé du BEF, nous parle de son nouveau rôle et de ses objectifs avec son groupe cette saison.

Bonjour Wilfried. Tu es tout juste retraité des terrains puisque tu as raccroché les crampons cet été, mais tu es également un jeune diplômé car tu viens d’obtenir ton BEF. Comment s’est déroulée la dernière saison entre ton ultime année en tant que joueur et le passage de tes examens ?

La saison dernière était une saison test, je voulais savoir si je pouvais revenir durablement sur un terrain, si mon corps allait suivre et surtout tenir. J’ai été opéré trois fois au genou après une blessure survenue en Ligue 2 lors de mon passage à Bourg-en-Bresse en 2017. Malheureusement, pour mon premier match officiel avec le Racing face à la réserve du PSG, je rechute et je contracte une entorse du ligament latéral interne. La saison était déjà compromise. J’ai pris mon temps pour revenir. Je fais trois ou quatre matchs sur la fin de l’année avant une nouvelle blessure musculaire au mollet cette fois. La fin de saison tronquée par la crise sanitaire m’a donné l’occasion de réfléchir et d’accepter le fait qu’il était temps pour moi d’arrêter. En parallèle, j’ai effectivement passé mon BEF, une formation que j’ai pu directement entamer vis-à-vis de mon passé de joueur professionnel. Dans ma promo, il y avait d’ailleurs beaucoup d’anciens pros comme Rio Mavuba ou Benoît Pedretti. Quand on a été joueur de foot pendant 15 ans comme moi, le retour « à l’école » peut être un peu difficile, il a fallu retrouver cet esprit « scolaire » (Sourire). Les choses se sont finalement bien passées, puisque j’ai obtenu mon diplôme. Je tiens d’ailleurs à remercier toutes les personnes au club qui m’ont aidé pendant cette période comme Guillaume Norbert, Jimmy Jeoboam et surtout Geremy Guicheron qui a été d’une aide précieuse dans mes démarches notamment sur le plan administratif. Avec ce diplôme, je tourne une page, celle de ma carrière de joueur, pour en ouvrir une nouvelle sur un banc de touche.   

Après avoir connu une riche et belle carrière, la transition entre le terrain et le banc de touche a été rapide pour toi. Devenir coach a toujours été une évidence ?

C’est par la force des choses que j’ai compris qu’il était temps de passer à une nouvelle étape de ma vie. Comme je l’ai dit quand le corps ne suit malheureusement plus, il est nécessaire de faire face, d’accepter et de continuer à avancer. Je ne dirais pas que devenir coach était une évidence pour moi, c’était plutôt la suite logique de ma carrière de joueur. Le football est ma passion depuis que je suis petit. Je voulais au moins passer mes diplômes, me confronter à la réalité du métier, m’évaluer, savoir si j’étais capable de le faire. Je ne pense pas que parce qu’on a été un joueur professionnel on devient forcément un bon coach. Surtout et avec le recul, c’était le meilleur moment pour passer mes diplômes. J’avais du temps et la volonté de le faire. La charge de travail était tout de même assez lourde, mais à partir du moment où j’ai été blessé, je n’avais plus à concilier mes entraînements et mes révisions. J’ai pu être attentif et pleinement concentré sur les rendus que je devais fournir chaque semaine.

Tu auras la charge du groupe U20 élite la saison prochaine. Comment se passe la préparation après une fin de saison tronquée par la crise sanitaire ?

Cette saison, j’ai effectivement pris en charge l’équipe U20 élite du club. Je connais un peu ce championnat car l’année dernière j’étais déjà l’adjoint du coach Jimmy sur la catégorie. Ça aide, je sais où je mets les pieds. La préparation s’est très bien passée, alors que j’ai repris l’équipe un peu tard, le temps pour moi de faire le point car je ne donne mon accord pour un projet que lorsque je suis certain de pouvoir apporter quelque chose.  L’intersaison a aussi été particulière d’un point de vue des blocages dû au contexte sanitaire. Le travail de Jimmy en amont de ma prise de fonction a été déterminant et d’une grande aide pour moi une fois installé à mon poste. Les premières semaines, nous avons d’ailleurs travaillé ensemble avec la réserve seniors afin de pallier le retour de vacances en décalé des jeunes mais aussi pour installer directement une synergie entre ces deux groupeq et mettre en place des passerelles pour la suite de la saison.

Quels seront les objectifs pour la saison prochaine ?

Les objectifs seront élevés. Nous avons réussi à garder la majorité des U18 R1 de la saison dernière. Des joueurs qui ont forcément déjà un certain niveau. Nous avons aussi attiré quelques nouveaux éléments qui apporteront une plus-value certaine au groupe. L’année dernière, et je suis bien placé pour le savoir, quatre à cinq éléments des U20 sont venus s’entraîner avec la N3 et sont aujourd’hui pleinement intégrés au projet de cette équipe. Avoir de l’ambition dans notre championnat doit, cette année, nous conduire à réitérer ce genre de réussites. Le Racing doit pouvoir s’appuyer sur sa formation afin de fournir son équipe première. Le club fait confiance à la formation, les joueurs doivent avoir conscience de ça et s’en servir comme d’une source de motivation supplémentaire.

Un dernier mot pour les supporteurs ?

Je voudrais d’abord les remercier pour le soutien qu’ils apportent aux joueurs. Je l’ai ressenti quand j’étais encore joueur en N3. Je leur demande donc de ne rien lâcher et de continuer à venir soutenir les joueurs au maximum dans toutes les catégories du club. Ils tiennent aussi un rôle dans le projet du Racing aujourd’hui. On espère tous, bien-sûr, la montée pour l’équipe première afin de lancer une belle dynamique collective. On espère être tous récompensé de nos efforts en fin de saison. Allez Racing !

Interview par Baptiste Boulfort.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et publicités ciblés en fonction de vos centres d’intérêt, pour vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux et pour réaliser des statistiques d’audience.