Georges Matoua : « Un groupe concerné qui a envie de réaliser de belles choses »

A quelques jours de la reprise du championnat u18 qui aura lieu ce week-end, racingfoot.fr est allé à la rencontre de l’entraîneur de l’équipe R1 Georges Matoua. L’éducateur Ciel et Blanc revient sur la pré-saison et le stage effectué à Talence et évoque les objectifs qu’il s’est fixé avec son groupe de joueurs.

La préparation d’avant-saison et le stage à Talence :

Nous avons repris le chemin de l’entraînement depuis le 7 août. Lors de ce premier jour de reprise, j’étais satisfait de voir un groupe quasiment au complet. Cela m’a conforté dans l’idée d’avoir un groupe concerné qui a envie de réaliser de belles choses individuellement et collectivement. Ils sont revenus avec beaucoup de détermination. Jusqu’au 19 août, nous avons fait une séance chaque matin durant deux heures.

Ensuite, il y a eu le stage du 20 au 23 août au CREPS de Talence, près de Bordeaux. Lors de ces trois jours, nous avons réalisé huit séances d’entraînement dont deux jours durant lesquelles les séances furent triplées. La première séance démarrait à 6h30 avec un réveil musculaire. A 10h, nous faisions un entraînement sur le terrain avant de finir en fin d’après-midi par une opposition interne et un match amical contre Mérignac lors du dernier jour.

Avant de partir, nous sommes allés à la plage de Lacanau. Ce fut un super moment rempli de convivialité.

Ce stage d’avant-saison avait pour but de faciliter la venue de nouveaux joueurs au sein du club. L’idée est de créer un groupe soudé dans n’importe quelle situation. Forcément, qui dit nouveaux joueurs, dit « bizutage » (rires). Ils avaient le choix entre danser ou chanter. Ces moments là renforcent la cohésion de groupe.

La complexité de ce genre de regroupement est que nous sommes dans une bulle pendant quelques jours. Quand les joueurs reprennent leur quotidien, ils se doivent de garder la même rigueur que j’ai pu leur transmettre lors de ce stage. Avoir cette autonomie dans les séances, à la maison avec l’alimentation et le sommeil par exemple. Ce sont des paramètres que je ne maîtrise pas donc j’ai essayé de leur donner un « comportement » de sportif.

Le football reste avant tout un plaisir et il ne faut pas l’oublier. Il y aura des bons et des moins bons moments et c’est dans ce genre de situation que je verrais si mon stage aura été utile ou pas.

Les contours de l’effectif u18 R1 et les objectifs fixés :

On est dans la continuité du groupe que j’ai récupéré en novembre dernier lorsque j’étais en charge des u17 R1. Je suis venu en essayant d’apporter ma touche. Globalement le groupe a peu changé. De nouvelles recrues viennent renforcer l’équipe sur plusieurs registres différents.

Concernant les objectifs, il faudra travailler individuellement sur tout ce qui n’est pas acquis chez les joueurs. Il faudra aussi travailler sur leur régularité afin de réaliser des bonnes performances au fur et à mesure des matchs. C’est ce qu’il y a de plus dur à faire ! Etre régulier et très bon pour le collectif, mettre chaque qualité individuelle au service du collectif. Savoir utiliser les qualités de chacun pour mettre en valeur l’équipe avec pour but un seul et même objectif : Gagner !

Et je suis là pour ça et mon adjoint Damien Perrinelle sera d’une aide précieuse. Je me réjouis énormément de l’avoir à mes côtés car cela sera un grand plus pour les joueurs, du fait de son expérience de footballeur professionnel en France et à l’étranger. Nous nous connaissions avant que le Racing nous réunisse, la complicité est donc déjà existante.

Son idée du football :

Ma philosophie de jeu est axée sur la maîtrise collective avec le ballon. Pour avoir cette maîtrise collective, il faut des profils de joueurs très intelligents et très bons techniquement. Je demande à mes joueurs de la discipline et beaucoup de communication entre eux sur le terrain.

Quand nous avons le ballon, je souhaite qu’ils aillent vite de l’avant en trouvant les relais qui eux se montrent par leur mobilité sur le terrain en créant des espaces par le jeu sans ballon. A la perte du ballon, ce que je veux, c’est un replacement rapide en bloc et attendre. Le joueur le plus proche du ballon doit intervenir.

Depuis quelque temps, je vois certaines choses différemment, il faut prendre un maximum de plaisir tous ensemble. Tant que je serais au Racing, je ferais mon travail de la meilleure manière possible.

Un dernier mot pour les supporteurs du Racing :

N’hésitez à venir voir les plus jeunes le week-end. Il y a de très belles choses à voir dans la formation Ciel et Blanc. Les futurs seniors du Racing s’y trouvent à n’en pas douter. Merci d’être toujours aussi nombreux à suivre le club et Allez Racing !!!

Article par Dalil Bouchakour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et publicités ciblés en fonction de vos centres d’intérêt, pour vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux et pour réaliser des statistiques d’audience.