Histoire : une chanson de la sélection nationale d’Uruguay de football mentionne la ville de Colombes !

“Uruguayos campeones” (Les Uruguayens champions) est le titre de cette chanson mentionnant la ville de Colombes. Adaptée par “los Patos Cabreros”, il s’agit plus précisément d’une « murga », un genre musical traditionnel en Uruguay, qui se chante chaque année lors du carnaval. Voici son histoire…

Elle fut composée en 1927 après un succès de la sélection nationale Uruguayenne 6 à 1 contre le Paraguay lors de la finale de la Copa América de 1926 à Santiago du Chili, sacrant ainsi la “Céleste” championne d’Amérique du Sud, trois ans après avoir remporté le titre de champion Olympique à Colombes lors des Jeux Olympiques de Paris de 1924.

Dans les années 20, le titre de champion Olympique de football est la récompense la plus prestigieuse qu’une sélection peut obtenir au niveau international étant donné que la Coupe du Monde n’existe pas encore (la première édition ne sera disputée qu’en 1930). Le maillot de la “Céleste” arbore d’ailleurs quatre étoiles représentant les deux titres Olympiques de 1924 et 1928 et les deux titres obtenus lors des Coupes du Monde de 1930 et 1950.

La finale des JO remportée par l’Uruguay 3 buts à 0 contre la Suisse le 9 juin 1924, dans l’antre du Racing, au stade Olympique de Colombes, devant plus de 40 000 spectateurs, est donc le premier titre mondial remporté par les Sud-Américains et une immense fierté pour ce pays qui ne compte à l’époque pas plus de deux millions d’habitants. C’est la raison pour laquelle, la chanson “Uruguayos Campeones”, devenue quasiment l’hymne de la sélection uruguayenne, mentionne la ville de Colombes (voir les paroles plus bas)…

Vidéo de la finale des Jeux Olympiques de 1924 Uruguay – Suisse :

Voici les paroles en espagnol de cette chanson interprétée par le chanteur uruguayen Canario Luna :

Invictos en Europa, invictos en América,
del mundo son campeones, de América lo son.
Lo mismo que en Colombes, en campos de Nuñoa,
pasearon victoriosos el patrio pabellón.

El pueblo de Francia, en las Olimpiadas,
aplaudió entusiasta su triunfo mundial,
hoy es Sudamérica la que alborozada
admira a gloria del team Oriental.

El team chileno, el boliviano y el paraguayo,
fueron vencidos, por el invicto,
pujante y fuerte team uruguayo.

Uruguayos campeones, de América y del mundo,
esforzados atletas que acaban de triunfar.
Los clarines que dieron las dianas de Colombes,
más allá de Los Andes volvieron a sonar.

Los yugoslavos, los italianos, los japoneses
y los porteños fueron vencidos, por los campeones
(por los campeones del mundo entero)

Uruguayos campeones, de América y del mundo,
esforzados atletas que acaban de triunfar.
Los clarines que dieron las dianas de Colombes,
más allá de Los Andes volvieron a sonar.

Proposition de traduction :

Invaincus en Europe, invaincus en Amérique,
du monde ils sont champions, de l’Amérique ils le sont aussi.
Comme à Colombes, à Campos de Nuñoa,
Le drapeau patriotique a marché victorieusement.

Le peuple français, aux Jeux Olympiques,
a applaudi avec enthousiasme son triomphe mondial,
aujourd’hui c’est l’Amérique du Sud qui exulte
admirez la gloire de l’équipe orientale.

L’équipe chilienne, bolivienne et paraguayenne,
ils ont été vaincus par les invaincus,
par la puissante et forte équipe uruguayenne

Champions uruguayens, d’Amérique et du monde,
des athlètes qui travaillent dur et qui viennent de triompher.
Les clairons qui ont annoncé les buts à Colombes,
au-delà des Andes, sonnèrent de nouveau.

Les Yougoslaves, les Italiens, les Japonais
et les porteños
(habitants de la province de Buenos Aires) ont été vaincus, par les champions
(par les champions du monde)

Champions uruguayens, d’Amérique et du monde,
des athlètes qui travaillent dur et qui viennent de triompher.
Les clairons qui ont annoncé les buts à Colombes,
au-delà des Andes, sonnèrent de nouveau.

Article par Vincent Le Borloch

Sources :

– Photo : https://medium.com/@JuanJoseGalvez/uruguay-campeon-del-mundo-83cbe75321ab

– Un himno de los Patos Cabreros, que atravesó generaciones, cumplirá noventa años: «Uruguayos campeones» :
http://callefebrero.com/2016/11/04/un-himno-de-los-patos-cabreros-que-atraveso-generaciones-cumplira-noventa-anos-uruguayos-campeones/

– Football aux Jeux olympiques d’été de 1924 :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Football_aux_Jeux_olympiques_d%27%C3%A9t%C3%A9_de_1924#Finale

– Équipe d’Uruguay de football :
https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89quipe_d%27Uruguay_de_football#cite_note-2

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et publicités ciblés en fonction de vos centres d’intérêt, pour vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux et pour réaliser des statistiques d’audience.