Le Racing tenu en échec à domicile face aux Mureaux (0-0)

Les Ciel et Blanc recevaient les Mureaux pour le compte de la 18e journée de National 3.

Ce choc entre deux équipes du haut de tableau démarre par un round d’observation, les deux blocs sont bien en place. Les hommes de Tregoat sont les premiers à se mettre en évidence, à la 11ème minute, avec une frappe enroulée de Duhamel qui passe au dessus des filets. La rencontre s’anime quelque peu, à la 15ème minute Miranda est trop court pour reprendre un service de Tacheau, les Mureaux répliquent à la 18e avec une reprise de volée du numéro 7 qui passe au-dessus des filets.  L’intensité physique est de mise, le Racing perd deux joueurs coup sur coup sur blessure, Perrinelle à la 30e et Duhamel à la 36e, Somme et Badia prennent leur place. Ce dernier est d’alleurs tout près d’ouvrir le score juste avant la pause (45e) d’une reprise acrobatique qui passe juste à côté des buts adverses. L’arbitre envoie les 22 acteurs aux vestiaires sur un score nul et vierge.

Les deux équipes entament la deuxième période avec le même engagement que lors de la première. À la 52e minute, Tacheau intervient remarquablement sur le numéro 9 des Mureaux qui se présentait seul face à Aissi Kede. Tregoat incorporait Prohouly à la 71e minute à la place Keche afin de donner un second souffle à son équipe. Cela a failli porter ses fruits à la 80e minute, à la suite d’une énorme occasion pour le Racing avec une frappe de Miranda repoussée par la barre transversale, le ballon est repris par Meliani mais le gardien adverse réalise une parade exceptionnelle, Badia est à l’affut pour conclure mais sa frappe passe au-dessus. Les Ciel et Blanc viennent de laisser passer leur plus grosse occasion… Deux minutes plus tard Somme se fait expulser à la suite de deux avertissements. Malgré de vaines tentatives lors des dernières minutes, le score reste vierge et l’arbitre siffle la fin de la rencontre sur le score de 0 à 0.

Le prochain match aura lieu samedi prochain à 17h au stade Salvador Allende face à Noisy-le-Sec.

Article de Youcef Bouamrane
Photo par Karim Anouar

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et publicités ciblés en fonction de vos centres d’intérêt, pour vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux et pour réaliser des statistiques d’audience.