Portrait de Raoul Diagne « L’Araignée »

En ces temps de confinement, nous vous proposons de vous replonger dans la riche histoire de notre club. Aujourd’hui, portrait d’une légende incontournable du Racing, « l’araignée », Raoul Diagne…

Polyvalence

Raoul Diagne, fils d’un ancien député du Sénégal à l’Assemblée Nationale Française (Blaise Diagne 1872-1934), n’était pas à première vue destiné à une carrière de footballeur. Arrivé en France à un très jeune âge, il découvre le football à l’école, avant de fréquenter un temps le Stade Français pour finalement rejoindre le Racing Club de France en 1926. Quatre ans plus tard, en 1930, le jeune Diagne est intégré à l’équipe fanion du club ciel et blanc à seulement 20 ans.

Joueur atypique, « l’araignée », comme on le surnommait à l’époque, était capable d’évoluer à n’importe quel poste sur le terrain, dans un football des années 30 pourtant en pleine révolution tactique lié au succès du WM et par conséquent à une certaine préoccupation dans la « stabilisation » des postes. À l’heure de la formation de spécialistes, Diagne et sa polyvalence extrême détonne alors dans le paysage du football de l’époque.

En 1931, lors d’un match de championnat , André Tassin, gardien du Racing se blesse gravement et doit laisser sa place sur le terrain. Sans autre portier à disposition, c’est Raoul Diagne qui prend la responsabilité de garder les cages jusqu’à la fin du match. L’intérim durera finalement quatre mois, Diagne se révélant être un « dernier rempart » de tout premier choix. Lors de la saison du doublé Coupe-Championnat de 1936, « l’araignée » jouera d’ailleurs la moitié de la saison en tant que gardien de but afin de pallier les « caprices » du titulaire habituel Rudi Hiden, l’autrichien refusait de réintégrer l’équipe sans une augmentation substantielle de son salaire.

Diagne, un précurseur en bleu… et « grand père » du football sénégalais.

Le 15 février 1931, l’histoire du football rencontre l’Histoire avec un grand H. Raoul fête ce jour là sa première sélection en Équipe de France et il est le tout premier joueur noir à revêtir le maillot bleu. Il sera sélectionné à dix-sept reprises au cours de sa carrière de joueur. Avec l’équipe de France, il participera à la Coupe du Monde 1938 organisée en France. Les Bleus s’inclineront finalement en quart de finale face aux italiens… à Colombes (3-1). Raoul Diagne ouvre ainsi la voie à de nombreux grands joueurs noirs qui marqueront l’histoire et le palmarès de notre sélection nationale.

Coté palmarès, il remporte avec le Racing, les coupes de France 1936, 1939 et 1940, cinq jours après cette dernière finale, il est appelé sous les drapeaux face à l’invasion allemande qui a déjà débuté. Après « La débâcle », il trouve refuge, en « zone libre »,  à Toulouse où il poursuivra sa carrière de footballeur jusqu’en 1942 avant de rejoindre Annecy puis Nice pour finir avec une dernière aventure à l’US Gorée au Sénégal.

« L’Araignée » se mue alors en entraîneur. Il fait ses débuts sur un banc de touche en Belgique au sein du club flamand du KSV Audenarde. Plus tard en 1951, il remportera le championnat d’Afrique du Nord avec le Gallia Sports D’Alger. Au début des années 1960, Diagne est sélectionneur du Sénégal et remporte, avec les Lions de la Teranga les Jeux de l’Amitié. La finale se dispute le 20 avril 1963 face à la Tunisie, la victoire se décidera au nombre de corners, règle qui s’appliquait lors de la compétition en cas d’égalité (9-4).

Diagne est toujours considéré aujourd’hui comme « le grand père du football sénégalais ». Un nouveau statut de précurseur pour « l’Araignée » encore une fois présent aux prémices d’une histoire très riche entre un pays et le football.

Il s’éteint le 20 avril 2002 à Créteil, laissant derrière lui une trace indélébile dans l’histoire du football français et international. C’est une fierté pour le Racing Club de France Football de compter parmi ses légendes ce grand artisan du ballons rond.

Article par Baptiste Boulfort.

Sources :

Un remerciement appuyé au site internet allezracing.foot.free.fr et au groupe collaboratif « Les anciens du Racing club de France Football », ressources inépuisables en ce qui concerne l’histoire des « ciel et blanc. »

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et publicités ciblés en fonction de vos centres d’intérêt, pour vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux et pour réaliser des statistiques d’audience.