Romain Vidot, nouvelle recrue du Racing !

Bienvenue à Romain Vidot qui vient renforcer le groupe N3 de Guillaume Norbert et qui arrive en provenance de la JA Drancy (N2). Le milieu de terrain polyvalent se présente aux supporteurs et explique son choix de rejoindre le projet « Ciel et Blanc »…

Bonjour Romain et bienvenue au Racing. Pour débuter cette interview, peux-tu revenir avec nous sur ton parcours dans le football avant ta récente signature au club ?

Bonjour à tous. J’ai effectué ma formation de footballeur au Nîmes Olympique pendant quatre ans, de mes 17 ans jusqu’en senior où j’ai intégré la réserve en CFA. Je signe par la suite à Chambly où je vais passer trois saisons avec l’équipe N3, avant un passage de 6 mois par Bobigny et un rapide retour avec la réserve de Chambly pour finir la saison. L’an dernier, je m’engage avec Drancy en championnat de National 2. Aujourd’hui à 24 ans, j’arrive au Racing avec beaucoup d’ambition.

Selon toi, qu’est-ce qui te définit sur un terrain ?

Je pense être le joueur le plus polyvalent qui puisse exister. Au Nîmes Olympique j’ai été formé latéral gauche. À mon arrivée à Chambly, j’ai retrouvé ce qui me semble être mon positionnement de prédilection c’est-à-dire le milieu de terrain. Je peux jouer ailier ou à la récupération. Cette saison, à Drancy, j’ai par exemple était positionné en numéro 10. La polyvalence est donc vraiment ce qui me définit le mieux. Pour ce qui est de mes qualités, je pense que leur importance varie naturellement en fonction du poste que j’occupe. Globalement, je dirais que j’ai une belle petite patte gauche, une bonne vision du jeu. Enfin, je suis assez à l’aise techniquement pour avoir une bonne capacité d’élimination de mon vis-à-vis et pouvoir me projeter rapidement vers l’avant.

Quelle image avais-tu du Racing avant ton arrivée au club ?

L’image ne peut être que forcément bonne. Le Racing est un grand club, avec une grande histoire. Je pense que beaucoup connaissent ce maillot ciel et blanc qui fait d’ailleurs peur à tout le monde. Je le connais d’autant plus qu’avec mon tout premier club Herblay j’ai souvent affronté le Racing en jeunes. Les matchs étaient toujours difficiles. Je pense que tout joueur de football originaire de la région parisienne comme moi connaît la réputation du Racing et notamment du point de vue de la formation. Mon frère a d’ailleurs joué pendant cinq ans pour le club. À l’époque, je l’accompagnais au foot, je connais donc bien le Stade Yves-du-Manoir. C’est un réel plaisir d’intégrer le Racing à mon tour.

Qu’est ce qui t’a convaincu de donner ton accord au club cet été ?

Comme je le disais, j’ai côtoyé le Racing par l’intermédiaire de mon frère étant plus jeune. Je connais le stade, il y avait forcément une petite attirance au départ. En décembre, j’ai affronté l’équipe avec Drancy lors d’un match amical après la trêve hivernale. J’ai aimé ce que j’ai vu, le football pratiqué était très attirant. Cet été, le coach m’a contacté directement et le projet qu’il m’a présenté m’a séduit. Il y a de grands objectifs ici, j’espère pouvoir aider à les atteindre. J’ai vraiment envie de pouvoir porter le maillot de ce club le plus haut possible. Je veux participer à la remontée du Racing dans la hiérarchie du football français.

Enfin, le traditionnel dernier mot aux supporteurs « ciel et blanc » ?

Je souhaite leur dire que nous allons nous donner les moyens de nos ambitions. D’un point de vue personnel, je suis très content de rejoindre ce club et ce grand stade que j’ai connu étant tout petit. Je suis très satisfait de pouvoir porter ce maillot mythique. Allez Racing !

Interview par Baptiste Boulfort.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et publicités ciblés en fonction de vos centres d’intérêt, pour vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux et pour réaliser des statistiques d’audience.