Un Racingman en bleu !

Entre le 2 et le 6 février dernier, Charles Yao joueur de l’équipe U20 du Racing, était convoqué avec l’équipe de France U21 de futsal pour un stage et une double confrontation contre les Tchèques. Une belle étape dans la jeune carrière de ce garçon déterminé et une grande fierté pour tout le club.

Peux-tu revenir sur ton parcours footballistique ? Du football à 11 au futsal ?

J’ai commencé le football à l’âge de 10 ou 11 ans à Cergy-Pontoise. En ce qui concerne le futsal, je le pratique depuis plus jeune, vers 8 ans, j’ai débuté au sein du club de mon quartier Marcouville. C’est là-bas que les mercredis après-midi et le samedi matin j’ai commencé à jouer au futsal bien avant le foot à 11. Aujourd’hui, c’est au Racing Club de France que je poursuis ma formation de footballeur avec les U20 du coach Jean-Dimmy. Pour ce qui est du futsal, je joue toujours pour mon club de Marcouville en R1.

Quelles sont pour toi les spécificités inhérentes du futsal ? T’aident-elles dans le foot à 11 ?

Le futsal m’a surtout aidé d’un point de vue technique, je joue au milieu de terrain, cet aspect apporte beaucoup à mon jeu. Du point de vue de la vision de jeu, le futsal est aussi important. L’espace et le terrain réduit t’obligent à être en permanence en mouvement, à multiplier les appels de balle, savoir quand temporiser aussi. Ce sont des éléments que je tente aussi d’intégrer dans ma pratique du football à 11.

Parle-nous de cette sélection en équipe de France ? Tu étais surpris ?

J’ai vraiment été surpris. En mai 2019, j’avais déjà fait un stage avec la sélection, mais il n’y avait pas vraiment eu de retour. Dans ma tête, j’étais passé à autre chose, j’ai continué ma saison en club tranquillement. De son côté la sélection avait déjà fait un rassemblement en Lituanie et je n’avais pas été sélectionné, alors quand j’ai compris que j’avais été retenu pour les matchs contre la République Tchèque ça a vraiment été l’étonnement, dans le bon sens bien sûr.

Comment s’est déroulé ce rassemblement ?

Le rassemblement s’est très bien passé. J’ai été très bien accueilli, je connaissais aussi quelques joueurs qui sont des amis. Aucun problème pour m’intégrer au groupe. Le stage a été bon, nous avons donc affronté les Tchèques sur deux confrontations. Un premier match et une victoire 6-3 malheureusement nous perdons le deuxième match 2-1.

Pas trop difficile de revenir à la réalité de ta pratique en club ?

Aucun problème pour revenir à la réalité de mon quotidien. Avec le Racing, nous sommes actuellement deuxièmes du classement U20 élite. Nous jouons le titre. J’ai aussi des objectifs en club qui nécessite de la concentration.

Qu’est ce que l’on peut te souhaiter pour la suite ?

Ma priorité aujourd’hui, c’est le football à 11, alors pourquoi pas me souhaiter une carrière à la Ben Yedder. (Sourire) Il est passé comme moi par le futsal pour finir par s’imposer en professionnel. C’est une inspiration pour moi.

Interview par Baptiste Boulfort

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et publicités ciblés en fonction de vos centres d’intérêt, pour vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux et pour réaliser des statistiques d’audience.