Assurer le spectacle jusqu’au bout (0-5)

Ce samedi, le Racing se déplaçait au Stade Auguste Delaune de Brétigny pour affronter le cinquième du championnat pour le compte de l’avant-dernière journée de National 3. De la maîtrise et des buts pour assurer une dix-neuvième victoire et porter le compteur à 60 points. (Image d’illustration lors du match aller contre le PSG B : Din’s Prod)

Le groupe

Le groupe est au complet, mais à l’image des dernières semaines, Guillaume Norbert compte également sur la jeunesse. Après Eraston Savu (19 ans), Serge Vambi (20 ans) et Walid Aït Draoui (19 ans), c’est au tour de Ouassim Faradji (19 ans) d’être rappelé dans l’effectif.

Abderrahmane Tabbackh – Adama Camara – Adama Niakaté – Anisse Derkaoui – Arnold Vula – Balamine Savane – Merwan Ifnaoui – Moriba Traoré – Ouassim Faradji – Romain Vidot – Sabri Daouadji – Sabri Saïd – Salif Dramé –  Sory Camara – Venuste Baboula – Yohan Somme

Première période 

Le XI : Anisse Derkaoui – Sabri Daouadji – Salif Dramé – Yohan Somme – Abderrahmane Tabbackh – Adama Niakaté – Adama Camara – Moriba Traoré (cap) – Venuste Baboula – Balamine Savane – Arnold Vula

Yohan Somme est aligné d’entrée aux côtés de Salif Dramé en charnière centrale. Adama Niakaté et Adama Camara retrouvent le milieu de terrain. Enfin, Balamine Savane et Arnold Vula sont associés sur le front de l’attaque. 

Une semaine après sa première défaite en neuf mois – un court revers (0-1) contre une belle équipe d’Ivry – nos Ciel et Blanc avaient à cœur de réagir pour leur dernier déplacement de la saison. Un exercice qui réussit énormément au Racing cette saison avec un bilan exceptionnel de dix victoires, un match nul et une défaite en douze rencontres à l’extérieur.

Ce samedi, se dresse sur le chemin de nos Ciel et Blanc une équipe en pleine bourre : Brétigny. Les hommes de Didier Brillant pointent à la cinquième place du classement avec 38 points. À l’instar de l’US Ivry la semaine passée, les Brétignolais ont deux visages : la troisième attaque du championnat avec 36 buts inscrits, mais c’est beaucoup plus compliqué défensivement avec 33 buts concédés depuis le début de l’exercice 2021/2022.

La partie démarre très fort pour nos Racingmen. Acculés dans leur surface de réparation dès les premières minutes, les locaux concèdent cinq corners en autant de minutes de jeu. Yohan Somme est tout proche d’ouvrir le score en reprenant l’un d’entre eux du pied droit à la 2e minute de jeu.

L’entame est à sens unique et le Racing se procure de bonnes situations. D’abord à la neuvième minute, Venuste Baboula sert Moriba Traoré. La frappe du capitaine est puissante, cadrée, mais bien captée par Rubens Adelaïde. Puis, sur un contre bien orchestré de Venuste et Arnold Vula, l’attaquant du Racing est malheureusement trop court pour tromper le dernier rempart brétignolais.

Pas le temps de nourrir des regrets que Balamine Savane surgit, une minute plus tard, pour inscrire le but de l’ouverture du score. Balamine porte alors son compteur à 18 buts à cet instant de la partie et lance le Racing sur orbite.

Inspiré et sûrement porté par une ambition personnelle de finir meilleur buteur du championnat (devant son homologue Blanc-Mesnilois et ami Mamadou Diallo) et d’atteindre le cap des 20 buts, Balamine s’essaie et n’est pas loin de tromper la vigilance de l’arrière-garde de Brétigny, même quand l’angle paraît fermé (31e).

À la 35e minute de la partie, on prend les mêmes protagonistes que lors du match contre Meaux. La vista de Venuste Baboula qui sert parfaitement Balamine Savane qui ne tremble pas pour inscrire le but du break. Ça fait (0-2) et c’est franchement mérité !

Le score ne bougera pas avant la mi-temps. Plein de maîtrise, les Racingmen sont logiquement devant à la pause avec un avantage de deux buts au tableau d’affichage.

Score à la mi-temps : CS Brétigny (0-2) Racing Club de France Football

⚽️ 16e : Balamine Savane / 35e : Balamine Savane

 

Deuxième mi-temps 

Guillaume Norbert va procéder rapidement à ses trois changements. Sabri Daouadji est remplacé par Ouassim Faradji (65e). Moriba Traoré cède sa place à Merwan Ifnaoui deux minutes plus tard (67e). Enfin, Sabri Saïd entre en jeu et remplace Balamine Savane à la 73e minute de jeu.

Pourtant mené au score, les changements sont plus tardifs du côté de Brétigny. Arnaud Spezzatti remplace Alseny Diallo dans l’entrejeu à la 76e minute de jeu. Puis, double changement pour les cinq dernières minutes de la partie : Alexandre Sene et Richard Bento sont remplacés par Evann Vincenti et Mohamed Soumahoro.

Si les deux équipes s’engagent, la partie reste calme et seul Adama Camara est averti (57e).

Peu alerté depuis le début de la partie, Anisse Derkaoui réalise un arrêt très important à la 67e minute de jeu. Sur un coup de pied arrêté plongeant, aucun joueur des deux équipes n’arrive à dévier ou repousser le ballon, qui après un rebond, semble se loger dans la lucarne droite, mais Anisse veille au grain et repousse en corner. À (1-2), la fin de match aurait pu être totalement différente, mais on préfère le scénario suivant :

Tout juste entré en jeu, Merwan Ifnaoui s’essaie de loin à la 74e minute de jeu, mais sa tentative passe juste au-dessus des cages de Rubens Adelaïde.

Par contre, le gardien ne peut rien faire sur l’action qui suit. Parfaitement servi par Adama Camara, Sabri Saïd ajuste parfaitement et inscrit son deuxième but de la saison (78e).

Le Racing défile. Brétigny subit. Venuste Baboula vient participer au festival offensif et est récompensé d’une belle prestation, et plus globalement, d’une bonne fin de saison (81e).

Arnold Vula vient conclure le festival offensif en beauté et s’offre son quatorzième but de la saison sur une des dernières occasions de la partie (85e).

Le Racing Club de France Football s’impose (0-5) contre une nouvelle équipe du TOP 5 du championnat. Les hommes de Guillaume Norbert auront glané 34 points sur 39 possibles à l’extérieur cette saison. Une véritable performance quand on sait que la meilleure équipe sur un exercice complet en National 3 Île-de-France était Versailles avec 25 points, lors de la saison 2017/2018…

Le Racing comptabilise désormais 60 points en championnat, à la veille de la dernière journée de National 3. Les Ciel et Blanc recevront la JA Drancy, victorieuse lors du match aller (2-0), ce samedi 4 juin à 18h00 au Stade Olympique Yves-du-Manoir.

Pour l’occasion, l’entrée sera gratuite et le club réunira toutes ses équipes championnes à la fin de la rencontre.

Il s’agira probablement de la dernière rencontre du Racing dans l’enceinte mythique d’Yves-du-Manoir, d’ici les Jeux olympiques 2024. Alors, on compte sur vous pour immortaliser le moment et garnir cette tribune pour y mettre une ambiance des très grands jours.

Score final : CS Brétigny (0-5) Racing Club de France Football

⚽️ 16e : Balamine Savane / 35e : Balamine Savane / 78e : Sabri Saïd / 81e : Venuste Baboula / 85e : Arnold Vula

🟨 57e : Adama Camara

 

La feuille du match

National 3 – 25e journée
CS Brétigny – Racing Club de France Football
Forme avant la rencontre : VVVNN | VVVVD
Classement avant la rencontre : 5e | 1er
Mi-temps : 0-2
Résultat : 0-5

Buts : ⚽️ 16e : Balamine Savane / ⚽️ 35e : Balamine Savane / ⚽️ 78e : Sabri Saïd / ⚽️ 81e : Venuste Baboula / ⚽️ 85e : Arnold Vula

Les onze titulaires : Anisse Derkaoui– Sabri Daouadji  Salif Dramé – Yohan Somme – Abderrahmane Tabbackh – Adama Niakaté – Adama Camara – Venuste Baboula – Moriba Traoré – Arnold Vula – Balamine Savane

Remplaçants : 🔁 Ouassim Faradji (65e) | 🔁 Merwan Ifnaoui (67e) | 🔁 Sabri Saïd (73e)

Entraîneur : Guillaume Norbert

Staff : Serge Gnonsoro, Olivier Falentin, Marceau Chenet, Anas Haddad, Alioune Diatta, Georges Soude

 

TOUS À YVES-DU-MANOIR !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.