Le Racing est champion de National 3 Île-de-France !

En s’imposant ce samedi contre une belle équipe de l’US Créteil-Lusitanos (2-1) pour le compte de la 22e journée de championnat, nos Racingmen ont assuré la première place à quatre journées et le titre honorifique de Champion de National 3 de la poule Île-de-France. Le Racing évoluera en National 2 l’année prochaine, douze ans après sa rétrogradation en cinquième division. Retour sur une journée riche en émotions… (Image : Julian Gleeson)

 

Le groupe

Le groupe est le même que lors des dernières semaines.

Abderrahmane Tabbackh – Adama Camara – Amine Touil – Anisse Derkaoui – Arnold Vula – Balamine Savane – Charles-André Raux Yao – Merwan Ifnaoui – Mohamed El Korchi – Moriba Traoré – Sabri Daouadji – Sabri Saïd – Salif Dramé – Sory Camara – Venuste Baboula – Yohan Somme

Première période

Le XI : Anisse Derkaoui – Sabri Daouadji – Salif Dramé – Mohamed El Korchi (cap) – Abderrahmane Tabbackh – Charles-André Raux Yao – Amine Touil – Venuste Baboula – Moriba Traoré – Balamine Savane Sabri Saïd

Si le groupe est similaire à celui des dernières semaines, c’est un onze différent qui est aligné par Guillaume Norbert au coup d’envoi. La ligne défensive ne bouge pas. Amine Touil est associé à Charles-André Raux Yao dans l’entrejeu. Venuste Baboula remplace numériquement Merwan Ifnaoui sur le côté, tandis que Balamine Savane fait la paire avec Sabri Saïd à la pointe de l’attaque Ciel et Blanc.

Une semaine après un nouveau festival offensif (5-1) contre le FCM Aubervilliers, les Racingmen recevaient une nouvelle fois ce week-end. Le Racing est dans une forme étincelante à domicile avant de recevoir les Béliers : (1-0) contre le FC Mantois, (5-0) contre la réserve du Paris Saint-Germain, (5-1) contre le FCM Aubervilliers lors des trois dernières rencontres à Yves-du-Manoir…

De son côté, la formation entraînée par Vincent Di Bartolomeo reste sur deux défaites en championnat contre deux grosses écuries de la poule (Aubervilliers et la réserve du Paris FC), mais avant ces deux revers, la réserve cristolienne avait engrangé onze points sur quinze possibles. Les Béliers restent maîtres de leur destin dans la lutte pour le maintien.

On s’attend à tout, sauf à un match facile, comme lors du match aller. On ne va pas s’y tromper.

Pourtant, dès la 4e minute de jeu, bien lancé dans la profondeur, Venuste Baboula plante la première banderille de la partie. Allan Rakotovazaha, passé par le Racing de 2016 à 2018, s’interpose dans ce premier duel de la rencontre.

Les vingt premières minutes sont poussives et aucune des deux équipes ne parvient à se procurer de réelles situations pour inquiéter l’adversaire.

Anisse Derkaoui est réellement mis à contribution à la 22e minute de jeu. Sur un coup de pied arrêté parfaitement exécuté, un Bélier s’impose dans les airs au point de penalty, mais notre dernier rempart intervient et capte avec brio la première tentative cristolienne.

Le match semble se décanter et quelques secondes plus tard, Venuste Baboula s’illustre une nouvelle fois au terme d’un beau mouvement collectif, mais c’est encore  repoussé par le portier malgache.

Malgré cette occasion, les Racingmen ont dû mal à s’exprimer dans cette première période et les incursions dans la surface adverse se font rares.

La réserve de l’US Créteil Lusitanos en profite et ouvre la marque à la 45e minute de jeu, par l’intermédiaire de Olivier-Pierre Dionga. Plein de sang-froid, l’attaquant de 27 ans vient inscrire son deuxième but de la saison et permet aux visiteurs de prendre l’avantage juste avant la pause.

Le Racing est mené à la mi-temps. Une première depuis le 4 septembre 2021 contre Les Ulis. Les Ciel et Blanc ne se sont pas exprimés suffisamment pour faire sauter le verrou cristolien.

Score à la mi-temps : Racing Club de France Football (0-1) Réserve de l’US Créteil-Lusitanos

⚽️ 45e : Olivier-Pierre Dionga

 

Deuxième mi-temps 

En deuxième période, l’équipe est métamorphosée.

Les Ciel et Blanc se procurent rapidement une occasion. Mohamed El Korchi reprend un corner, mais le coup de tête du capitaine passe à côté.

La partie est engagée et deux joueurs sont avertis en deuxième période : Salif Dramé (50e) et Oumar Touré (88e).

À la 54e minute de jeu, Balamine Savane en renard des surfaces permet au Racing de revenir dans la partie. C’est mérité, les dix premières minutes du deuxième acte sont de qualité. Le numéro 9 du jour vient inscrire son 16e but de la saison. Les Racingmen ont fait le plus dur en revenant au score.

Les occasions se multiplient : Abderrahmane Tabbackh (56e) et Balamine Savane (57e) tentent leur chance à l’entrée de la surface. Nouvelle tentative quelques secondes plus tard pour Balamine mais sa frappe vient heurter le montant gauche de Rakotovazaha (59e).

Les deux coachs procèdent à leurs trois changements en deuxième mi-temps.

Côté visiteurs : Oumar Touré, Stéphane Djoko Kenmegne et Alexandre Pereira Semedo remplacent respectivement Yoanne Jolo, Alan Brian Tankeu Ndjitat et Modibo Haïdara.

Côté Racing : Amine Touil est remplacé par Adama Camara (52e). Sabri Saïd cède sa place à Arnold Vula (70e) et Merwan Ifnaoui entre en jeu à la place de Moriba Traoré (73e).

Déjà impliqué sur le premier but, Moriba Traoré est décisif juste avant sa sortie. Le Racingman ne pouvait pas sortir avant d’inscrire son quatrième but consécutif en autant de matchs ! Sa tentative lobe le portier adverse qui ne peut rien (68’). Le Racing mène au score à vingt minutes du terme.

Les Ciel et Blanc continuent de se projeter vers l’avant et font trembler l’arrière-garde cristolienne à plusieurs reprises – en témoigne une frappe surpuissante d’Arnold Vula aux 25 mètres détournée encore une fois par Rakotovazaha – mais les Béliers se montrent également dangereux sur quelques situations en fin de rencontre.

Le score ne bougera plus. Le Racing s’impose (2-1) comme lors du match aller et triomphe dans ce championnat de National 3 Île-de-France. Avec 15 points d’avance sur la réserve du Paris FC, les Ciel et Blanc ne peuvent plus être rattrapés au classement.

Le Racing évoluera dans le championnat de National 2 la saison prochaine. Un véritable accomplissement après douze années sans évoluer au 4e échelon du football français.

Contrat rempli, mais la saison n’est pas terminée. Prochain match contre Meaux pour nos Champions, avec comme objectif un vingt-et-unième match sans défaite, ou mieux, une dix-huitième victoires cette saison.

Score final : Racing Club de France Football (2-1) Réserve de l’US Créteil-Lusitanos

⚽️ 45e : Olivier-Pierre Dionga / 54e : Balamine Savane / 68e : Moriba Traoré

🟨 45e : Salif Dramé / 88e : Oumar Touré

 

La feuille du match

National 3 – 22e journée
Racing Club de France Football – Réserve de l’US Créteil-Lusitanos
Forme avant la rencontre : VVVVV | NVVDD
Classement avant la rencontre : 1er | 10e
Mi-temps : 0-1
Résultat : 2-1

Buts : ⚽️ Olivier-Pierre Dionga (45e) / ⚽️ Balamine Savane (54e) / ⚽️ Moriba Traoré (68e)

Les onze titulaires : Anisse Derkaoui (⭐️ étoile ActuFoot) – Sabri Daouadji  Salif Dramé – Mohamed El Korchi (cap.) – Abderrahmane Tabbackh – Charles-André Raux Yao – Amine Touil – Moriba Traoré – Venuste Baboula – Balamine Savane – Sabri Saïd

Remplaçants : 🔁 Adama Camara (52e) | 🔁 Arnold Vula (70e) | 🔁 Merwan Ifnaoui (73e)

Entraîneur : Guillaume Norbert

Staff : Serge Gnonsoro, Olivier Falentin, Marceau Chenet, Amir Haddad, Anas Haddad, Alioune Diatta, Georges Soude

 

Pour le plaisir…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.