Le Racing fait le spectacle à Meaux (0-5)

Ce samedi, le Racing se déplaçait au Stade Alberto Corazza de Meaux pour disputer la 23e journée de National 3. Au terme d’une partie maîtrisée et d’une deuxième mi-temps tonitruante, les Ciel et Blanc ont signé une huitième victoire de rang et un vingt-et-unième match sans défaite. La meilleure série dans les cinq premières divisions françaises… (Image d’illustration lors du match contre Aubervilliers : Julian Gleeson)

Le groupe

Le groupe est légèrement remanié avec quatre changements par rapport à la réception de l’US Créteil-Lusitanos deux semaines plus tôt. La jeunesse est à l’honneur avec les convocations d’Eraston Savu (19 ans) et de Serge Vambi (20 ans), portant la moyenne d’âge du groupe à 24,3 ans ce week-end.

À noter les retours de blessure d’Adama Niakaté et de Romain Vidot.

Abderrahmane Tabbackh – Adama Camara – Adama Niakaté – Anisse Derkaoui – Balamine Savane – Charles-André Raux Yao – Eraston Savu – Merwan Ifnaoui – Moriba Traoré – Romain Vidot – Sabri Daouadji – Salif Dramé – Serge Vambi – Sory Camara – Venuste Baboula – Yohan Somme

Première période 

Le XI : Anisse Derkaoui – Sabri Daouadji – Salif Dramé – Yohan Somme – Abderrahmane Tabbackh – Romain Vidot – Charles-André Raux Yao – Adama Camara – Venuste Baboula – Moriba Traoré (cap) – Balamine Savane

En l’absence de Mohamed El Korchi, Yohan Somme est associé à Salif Dramé en charnière centrale. Blessé lors du match amical contre l’Olympique Marcquois en novembre dernier, Romain Vidot n’effectue pas seulement son retour dans le groupe, mais également son retour à la compétition puisque le longiligne milieu de terrain est titulaire d’entrée dans l’entrejeu du Racing avec Adama Camara.

Deux semaines après son succès (2-1) à Yves-du-Manoir contre la réserve de l’US Créteil-Lusitanos, synonyme de montée en National 2, nos Ciel et Blanc avaient une nouvelle fois rendez-vous avec une équipe engagée dans la lutte pour le maintien : Meaux (13e) qui n’a engrangé que 9 points sur 24 possibles lors des huit dernières journées de championnat, mais qui peut espérer se maintenir grâce à des succès face à des concurrents directs (Les Mureaux, Les Ulis).

Meaux est une équipe qui réussit plutôt bien aux Racingmen puisqu’ils restent sur trois matchs sans défaite (deux victoires et un match nul depuis 2017). Il faut noter que les deux victoires ont toujours été sur des scores serrés.

Les Ciel et Blanc vont avoir le contrôle et la maîtrise du ballon dès le coup d’envoi, et ce pendant la majeure partie de la rencontre.

Cette maîtrise se matérialise dès la 3e minute de jeu. Venuste Baboula se procure la première situation de la partie, mais sa tentative passe juste au-dessus des cages de Clément Suchet.

À la 17e minute de jeu, bien lancé dans la profondeur Moriba Traoré file vers les cages meldoises, mais l’arbitre de touche lève son drapeau sur l’action. C’était moins une pour les locaux !

Ce n’est que partie remise quinze minutes plus tard. Sur une nouvelle belle gestion de la profondeur, Venuste Baboula très remuant dans ce début de partie vient dribbler le gardien, auteur d’une sortie hasardeuse, avant de se jouer d’un défenseur adverse pour servir Moriba Traoré qui n’a plus qu’à conclure l’action. Sur cette offrande de Venuste, le capitaine du jour vient inscrire son neuvième but de la saison, le cinquième sur les cinq dernières rencontres.

Les hommes de Guillaume Norbert ont la possession du ballon et obtiennent de nombreux coup-franc dans les 45 premières minutes, mais ce n’est pas suffisant pour faire le break avant la pause.

Le score ne bougera pas. Les Racingmen sont logiquement devant à la mi-temps avec un avantage d’un but au tableau d’affichage. Une nette domination des Ciel et Blanc dans ce premier acte, concrétisé par un but de Moriba Traoré à la 32e minute de jeu, sur un service royal de Venuste Baboula.

Score à la mi-temps : CS Meaux (0-1) Racing Club de France Football

⚽️ 32e : Moriba Traoré

 

Deuxième mi-temps 

En deuxième période, les Ciel et Blanc vont dérouler et prendre le large en trouvant le chemin des filets à quatre reprises.

Dès la 59e minute, nouveau débordement de Venuste sur le flanc droit de l’attaque. Son centre en retrait trouve Balamine Savane au point de penalty. Plein de spontanéité, l’avant-centre du Racing s’illustre avec une superbe reprise de volée en pivot. C’est imparable.

Balamine porte désormais son compteur à 17 buts depuis le début de saison.

Issaga Diarra, coach du jour en l’absence de Samir Salah (suspendu), tente de sonner la révolte en procédant à deux changements à l’heure de jeu : Julien Allaf et Carl Niangui sont remplacés par Antonin Mendy et Bilel Boucheker.

De son côté, Guillaume Norbert va effectuer ses trois remplacements en deuxième mi-temps : Romain Vidot, auteur d’une belle première mi-temps cède sa place à Adama Niakaté à la 53e minute de jeu. Serge Vambi remplace Charles-André Raux Yao à la 65e minute de jeu. Enfin, Moriba Traoré est remplacé par Merwan Ifnaoui pour le dernier quart d’heure de la partie (77e).

En deuxième mi-temps, les contacts sont plus rudes et trois cartons jaunes sont distribués : Aylan Labdoun écope d’un jaune sévère à la 63e minute de jeu. Anthony Massombo Litawumba (76e) et Serge Vambi (78e) sont également avertis par Monsieur Guillaume Danglade.

Les Ciel et Blanc vont dérouler dans les vingt dernières minutes et enterrer les espoirs des Seine-et-Marnais. 

Adama Camara, d’abord. En éliminant deux défenseurs puis en dribblant le gardien avant de conclure dans le but vide (70e). Puis quelques secondes plus tard, Sabri Daouadji transperce la défense et vient ajuster le gardien pour inscrire son premier but de la saison (72e).

Enfin, parfaitement servi en retrait par Merwan Ifnaoui, Adama Camara s’offre un doublé en déclenchant une frappe somptueuse aux 25 mètres qui vient se loger dans la lucarne des buts de Clément Suchet qui ne peut absolument rien faire (85e). Quel but pour conclure ce match en apothéose !

Le Racing Club de France Football s’impose (0-5) contre le CS Meaux et empoche les trois points au terme d’un match à sens unique. Appliqués en première période, les hommes de Guillaume Norbert ont déroulé lors des 45 dernières minutes. Les Ciel et Blanc réalisent actuellement leur meilleure série de la saison avec huit victoires consécutives. Mieux, cela fait maintenant 21 matchs sans concéder la moindre défaite en championnat. Il s’agit de la meilleure série d’invincibilité dans les cinq premières divisions françaises devant le FC Versailles, pensionnaire de National 2. C’est dire la performance…

Nos Racingmen ont à cœur de respecter le championnat et ses divers enjeux et tenteront d’empocher les neufs derniers points qui sont encore à distribuer. Cela commence dès samedi avec la réception de l’US Ivry.

Score final : CS Meaux (0-5) Racing Club de France Football

⚽️ 32e : Moriba Traoré / 59e : Balamine Savane / 70e : Adama Camara / 72e : Sabri Daouadji / 85e : Adama Camara

🟨 63e : Aylan Labdoun / 76e : Anthony Massombo Litawumba / 78e : Serge Vambi

 

La feuille du match

National 3 – 23e journée
CS Meaux – Racing Club de France Football
Forme avant la rencontre : NDNVD | VVVVV
Classement avant la rencontre : 13e | 1er
Mi-temps : 0-1
Résultat : 0-5

Buts : ⚽️ Moriba Traoré (32e) / ⚽️ Balamine Savane (59e) / ⚽️ Adama Camara (70e) / ⚽️ Sabri Daouadji (72e) / ⚽️ Adama Camara (85e)

Les onze titulaires : Anisse Derkaoui – Sabri Daouadji  Salif Dramé – Yohan Somme – Abderrahmane Tabbackh – Charles-André Raux Yao – Romain Vidot – Adama Camara – Moriba Traoré – Venuste Baboula – Balamine Savane (⭐️ étoile ActuFoot)

Remplaçants : 🔁 Adama Niakaté (53e) | 🔁 Serge Vambi (65e) | 🔁 Merwan Ifnaoui (77e)

Entraîneur : Guillaume Norbert

Staff : Serge Gnonsoro, Olivier Falentin, Marceau Chenet, Amir Haddad, Anas Haddad, Alioune Diatta, Georges Soude

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.