Le Racing s’impose en patron (0-3) contre Blanc-Mesnil

C’était le choc du week-end. Le premier contre le deuxième, la meilleure défense contre la meilleure attaque, la meilleure formation à domicile contre la meilleure équipe à l’extérieur. Auteurs d’une excellente prestation, les Racingmen ont dominé la partie de bout en bout et s’imposent en patron contre le deuxième du championnat. Le Racing conforte sa place de leader du championnat et compte désormais dix points d’avance à huit matchs de la fin. (Photo : Julian Gleeson)

Le groupe

Même groupe que la semaine passée. À l’exception du retour d’Amine Touil à la place de Fabien Lippmann.

Abderrahmane Tabbackh – Adama Camara – Adama Niakaté – Amine Touil – Anisse Derkaoui – Arnold Vula – Balamine Savane – Charles-André Raux Yao – Merwan Ifnaoui – Mohamed El Korchi – Moriba Traoré – Sabri Daouadji – Sabri Saïd – Salif Dramé – Sory Camara – Yohan Somme

Première période 

Le XI : Anisse Derkaoui – Sabri Daouadji – Salif Dramé – Mohamed El Korchi (cap) – Abderrahmane Tabbackh – Adama Niakaté – Adama Camara – Merwan Ifnaoui – Moriba Traoré – Arnold Vula Sabri Saïd

Un seul changement à signaler dans le onze de départ : le meilleur buteur du championnat Balamine Savane débute la partie sur le banc. Sabri Saïd est titulaire en pointe de l’attaque avec Arnold Vula.

Une semaine après sa courte victoire contre le FC Mantois à la maison, le Racing se déplace au Stade Jean-Bouin. Un déplacement qui réussit bien aux Ciel et Blanc , qui restent sur trois victoires contre Blanc-Mesnil à l’extérieur (2-3 ; 1-2 et 1-4, ndlr). Mais cette année, le BMSF est invaincu à domicile avec six victoires et deux matchs nuls. La meilleure formation à domicile peut également se targuer d’être la meilleure défense du championnat avec seulement 15 buts encaissés en 17 journées de championnat. Autant dire qu’on s’attend à tout sauf à un match facile.

Les Racingmen vont démarrer pied au plancher cette 18e journée de championnat. Il ne faut attendre que la 8e minute de jeu pour voir les Ciel et Blanc ouvrir le score. Auteur de son premier but au club contre Linas-Montlhéry le 5 mars dernier, Arnold Vula vient couper un centre venu de la droite et trompe Alban Catrin. L’attaquant congolais vient inscrire son neuvième but de la saison et donne l’avantage au Racing, le jour de ses 23 ans. Que demander de plus ?

Cette 8e minute de la partie marque également le cap des 400 minutes de jeu sans encaisser le moindre but pour la défense du Racing.

Arnold Vula est tout proche d’accentuer la marque quelques secondes plus tard, mais Alban Catrin, ancien gardien du Racing (2007 à 2011) remporte son duel face à notre véloce attaquant (11e).

Asphyxiés, les Blanc-Mesnilois concèdent de nombreuses occasions, à l’image d’une frappe de Merwan Ifnaoui à l’entrée de la surface (15e) ou d’une tentative de Sabri Saïd peu avant l’heure de jeu. Le break n’est pas fait…

Mais les Racingmen vont concrétiser leur nette domination avec un deuxième but magnifique. Sabri Saïd est à la réception d’un centre venu de la droite. En pivot, notre attaquant va ajuster une remise parfaite pour Arnold Vula qui ne laisse aucune chance à la défense des locaux. Le Racing s’envole et c’est clairement mérité (34e) !

La fin de première période est cauchemardesque pour Blanc-Mesnil. Pas verni, Julien Gout procède à ses trois changements (dont deux sur blessures) avant la mi-temps : Jordi Tshimanga est remplacé par Emre Balaban et Chance Adien par Maxime Ongmakon (38e). Ce dernier ne restera que quelques instants sur la pelouse et cédera sa place à Chekina Camara (buteur au match aller) à la 44e minute.

Nous souhaitons un prompt rétablissement à Jordi Tshimanga et Maxime Ongmakon.

Le score ne bougera pas dans le temps additionnel de ce premier acte. Le Racing est devant au terme d’une très grande prestation collective en première période. Une des meilleures, si ce n’est la meilleure mi-temps de cette saison, vue des tribunes.

Score à la mi-temps : Blanc-Mesnil 0-2 Racing Club de France Football

⚽️ 36e : Arnold Vula / 34e : Arnold Vula

🟨 45e : Samba Keïta

 

Deuxième mi-temps 

En deuxième période, les Racingmen vont continuer à prendre l’initiative du jeu.

La première alerte sur les cages Blanc-Mesniloises est à mettre à l’actif de Moriba Traoré. Le buteur salvateur de la semaine passée déborde sur le côté gauche et enclenche un centre-tir rasant et puissant dans la surface. Un défenseur adverse est contraint de mettre en corner, mais est tout proche de tromper son propre gardien (55e).

Notre capitaine Mohamed El Korchi se procure également une occasion. Comme souvent, le longiligne défenseur central s’envole au-dessus de tout le monde sur un corner, mais sa reprise ne trouve pas le cadre (61e).

Ça se précise et le festival offensif continue avec le troisième et dernier but de la partie. Sabri Saïd, une nouvelle fois passeur décisif, lance Adama Camara qui se joue d’un défenseur avant d’ajuster le gardien. Adama, étoile ActuFoot lors de la rencontre précédente contre le FC Mantois, est récompensé de son excellent match (66e).

Guillaume Norbert va procéder à ses trois changements en deuxième mi-temps. Balamine Savane entre en jeu à la place de Sabri Saïd (70e). Adama Camara cède sa place à Charles-André Raux Yao (77e). Enfin, Amine Touil remplace Arnold Vula pour les dix dernières minutes de jeu.

Avec l’entrée en jeu de Balamine, on retrouve trois des quatre meilleurs buteurs du championnat sur la pelouse avec : Balamine Savane (15 buts), Mamadou Diallo (12 buts) et Arnold Vula (10 buts).

La deuxième mi-temps va être également marquée par les quelques avertissements reçus par les locaux. Si Demba Traoré et Mamadou Diallo sont avertis d’un carton jaune, Samba Keïta est quant à lui expulsé suite à une grosse faute sur Adama Niakaté, auteur une nouvelle fois d’une très belle copie dans l’entrejeu.

Le Racing s’impose (0-3) contre son dauphin et continue d’accentuer son avance au classement. Les hommes de Guillaume Norbert comptent désormais dix points d’avance sur la réserve du Paris FC, nouveau deuxième, suite à sa victoire (3-2) contre Brétigny. Blanc-Mesnil complète le podium (+11 points). De son côté, le FCM Aubervilliers confirme sa très bonne forme du moment en s’imposant au Camp des Loges (0-1) contre le PSG B, notre prochain adversaire. La 18e journée se termine actuellement avec une confrontation entre les Mureaux et la réserve du l’US Créteil-Lusitanos.

Score final : Blanc-Mesnil 0-3 Racing Club de France Football

⚽️ 36e : Arnold Vula / 34e : Arnold Vula / 66e : Adama Camara

🟨 45e : Samba Keïta / 51e : Mamadou Diallo / 87e : Demba Traoré

🟥 74e : Samba Keïta

 

La feuille du match

National 3 – 18e journée
Blanc-Mesnil SF – Racing Club de France Football
Forme avant la rencontre : VVNVN | NVNVV
Classement avant la rencontre : 2e | 1er
Mi-temps : 0-2
Résultat : 0-3

Buts : ⚽️Arnold Vula (8e) / ⚽️Arnold Vula (34e) / ⚽️Adama Camara (66e)

Les onze titulaires : Anisse Derkaoui – Sabri Daouadji  Salif Dramé – Mohamed El Korchi – Abderrahmane Tabbackh – Adama Niakaté – Adama Camara – Moriba Traoré – Merwan Ifnaoui– Arnold Vula – Sabri Saïd

Remplaçants : 🔁 Balamine Savane (70e) | 🔁 Charles-André Raux Yao (77e) | 🔁 Amine Touil (80e)

Entraîneur : Guillaume Norbert

Staff : Serge Gnonsoro, Marceau Chenet, Amir Haddad, Anas Haddad, Alioune Diatta, Georges Soude

 

Le classement

 

  • Deleye 31 mars 2022 at 15 h 45 min

    Allez le Racing, je suis heureux de votre prochaine probable promotion ! Je suis un vieux supporter du RC Paris et souhaite qu’il revive grâce à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.