Démonstration de force du Racing contre Aubervilliers (5-1)

Ce samedi, le Racing recevait le FCM Aubervilliers pour le compte de la 21e journée de National 3. Au terme d’une nouvelle démonstration de force, les Ciel et Blanc ont décroché une sixième victoire consécutive en inscrivant une nouvelle fois cinq buts à la maison. Intraitable, le Racing s’envole et n’a jamais été aussi proche de rejoindre la division supérieure, douze ans après… (Image : Julian Gleeson)

Le groupe

Même groupe que la semaine passée.

Abderrahmane Tabbackh – Adama Camara – Amine Touil – Anisse Derkaoui – Arnold Vula – Balamine Savane – Charles-André Raux Yao – Merwan Ifnaoui – Mohamed El Korchi – Moriba Traoré – Sabri Daouadji – Sabri Saïd – Salif Dramé – Sory Camara – Venuste Baboula – Yohan Somme

Première période 

Le XI : Anisse Derkaoui – Sabri Daouadji – Salif Dramé – Mohamed El Korchi (cap) – Abderrahmane Tabbackh – Charles-André Raux Yao – Adama Camara – Merwan Ifnaoui – Moriba Traoré – Arnold Vula Sabri Saïd

Guillaume Norbert aligne le même onze de départ que lors de la précédente journée, victoire (0-2) dans les ultimes instants de la partie contre une belle équipe des Mureaux, à l’exception de Sabri Saïd qui remplace numériquement Balamine Savane pour épauler Arnold Vula à la pointe de l’attaque.

Deux semaines après son festival (5-0) contre la réserve du Paris Saint-Germain, nos Ciel et Blanc recevaient une nouvelle fois une équipe du haut de tableau à Yves-du-Manoir : Aubervilliers (3e), autre club en forme qui reste sur cinq victoires sur les six dernières rencontres de championnat…

C’est un gros rendez-vous qui attend nos Racingmen, puisque cela fait maintenant 9 matchs qu’Aubervilliers tient en échec le Racing (avec 6 matchs nuls et 3 défaites depuis 2017)

Offensifs dès le coup d’envoi, les Racingmen ne tergiversent pas et se procurent rapidement deux corners. Les deux coups de pied arrêtés de Merwan Ifnaoui trouvent Salif Dramé (5e) puis Adama Camara (6e) mais les Ciel et Blanc ne trouvent pas le cadre. Ces deux actions coup sur coup ont toutefois le mérite de donner le ton.

Le match démarre très fort et dès la 8e minute de jeu, Merwan Ifnaoui se retrouve en position de frappe à l’entrée de la surface. Son tir du gauche est imparable et heurte le montant gauche de Boubacare Camara avant de finir sa course au fond des filets. C’est imparable. Le Racing mène d’entrée.

Lancés sur orbite par l’ouverture du score, les Racingmen vont continuer d’asseoir leur domination. En témoignent les tentatives lointaines de Merwan Ifnaoui sur coup-franc (17e) et de Sabri Daouadji à la 24e minute de jeu après avoir éliminé deux joueurs adverses.

Anisse Derkaoui peut compter sur sa ligne défensive, une nouvelle fois très solide. À la 31e minute de la partie, le capitaine Mohamed El Korchi écope malgré tout d’un carton jaune pour une intervention jugée trop rugueuse aux yeux de Monsieur Guillaume Danglade. C’est sévère.

La demi-heure de jeu passée, c’est le moment choisi par nos Ciel et Blanc pour inscrire le but du break. Moriba Traoré, au bout d’un contre éclair parfaitement orchestré par Merwan et Arnold, ajuste parfaitement le portier Albertivillarien, pour s’offrir un troisième but en trois matchs (34e).

Le score ne bougera plus. Une première période à sens unique pour nos Ciel et Blanc qui mènent de deux buts.

Score à la mi-temps : Racing Club de France Football (2-0) FCM Aubervilliers

⚽️ 8e : Merwan Ifnaoui / 34e : Moriba Traoré

🟨 31e : Mohamed El Korchi / 37e : Edwin Elodon

 

Deuxième mi-temps 

Le coup d’envoi du deuxième acte est donné. La 47e minute de jeu marque le cap des 700 minutes de jeu (hors temps additionnel) sans concéder le moindre but. Une véritable performance collective dans un groupe aussi âpre et relevé que celui du National 3 Île-de-France.

Pas le temps de se réjouir de cette statistique que Arnold Vula vient nous offrir une raison d’être encore plus heureux. Parfaitement servi par Merwan Ifnaoui, sa onzième offrande de la saison, notre numéro 9 inscrit le troisième but de la partie (50e). Arnold rejoint Mamadou Diallo au classement des buteurs avec douze réalisations depuis le début de saison. Balamine Savane domine toujours ce classement avec quinze unités.

Le coach du FCMA, Rachid Youcef tente de sonner la révolte avec trois remplacements à la 53e minute de jeu : Enzo Youcef, Hedi Ben Bouadaoud et Sindou Diomandé entrent en jeu. Sorties de Bilal Harragui, Amine Meftah et Bilal Mehadji.

Guillaume Norbert va aussi procéder assez rapidement à ses trois changements. Balamine, justement, entre en jeu à la place d’Arnold (57e). Merwan Ifnaoui cède sa place à Vénuste Baboula (64e). Plus tard, Amine Touil remplace Charles-André Raux Yao pour disputer les vingt dernières minutes de la partie.

Fin de l’incroyable série d’invincibilité pour Anisse Derkaoui à la 55e minute de jeu. Aubervilliers réduit la marque sur un CSC.

Pas de place au doute. Les Racingmen vont dérouler jusqu’à la fin de la rencontre. Adama Camara vient s’offrir également son cinquième but de la saison à la 60e minute. Le Racing mène (4-1) à l’heure de jeu.

Quinze minutes plus tard, c’est Moriba Traoré, plein d’altruisme, qui vient servir Sabri Saïd qui termine victorieusement l’action. L’attaquant de 33 ans est récompensé de sa très bonne forme des dernières semaines et conclut le festival offensif contre son ancien club (passage lors de la saison 2013/2014).

Tout proche du sixième but, la barre sauve le FCMA sur un missile de Venuste Baboula.

Après le Paris Saint-Germain (5-0), Aubervilliers subit la dure loi de la meilleure attaque du championnat en s’inclinant (5-1). Les joueurs de Guillaume Norbert ne relâchent pas la pression et comptent toujours treize points d’avance sur la réserve du Paris FC, victorieuse (0-2) de la réserve de l’US Créteil-Lusitanos.

Il reste désormais cinq journées, quinze points à prendre pour clôturer la saison en beauté. La prochaine rencontre se tiendra une nouvelle fois à domicile, contre une réserve cristolienne qui avait donné du fil à retordre aux Racingmen lors de la confrontation au match aller.

Score final : Racing Club de France Football (5-1) FCM Aubervilliers

⚽️ 8e : Merwan Ifnaoui / 34e : Moriba Traoré / 50e : Arnold Vula / 60e : Adama Camara / 75e : Sabri Saïd

🟨 31e : Mohamed El Korchi / 37e : Edwin Elodon / 51e : Bilal Harragui

 

La feuille du match

National 3 – 21e journée
Racing Club de France Football – FCM Aubervilliers
Forme avant la rencontre : VVVVV | VNVVV
Classement avant la rencontre : 1er | 3e
Mi-temps : 2-0
Résultat : 5-1

Buts : ⚽️ Merwan Ifnaoui (8e) / ⚽️ Moriba Traoré (34e) / ⚽️ Arnold Vula (50e) / ⚽️ Adama Camara (60e) / ⚽️ Sabri Saïd (75e)

Les onze titulaires : Anisse Derkaoui (⭐️ étoile ActuFoot) – Sabri Daouadji  Salif Dramé – Mohamed El Korchi (cap.) – Abderrahmane Tabbackh – Charles-André Raux Yao – Adama Camara – Moriba Traoré – Merwan Ifnaoui – Arnold Vula – Sabri Saïd

Remplaçants : 🔁 Balamine Savane (57e) | 🔁 Venuste Baboula (64e) | 🔁 Amine Touil (75e)

Entraîneur : Guillaume Norbert

Staff : Serge Gnonsoro, Olivier Falentin, Marceau Chenet, Amir Haddad, Anas Haddad, Alioune Diatta, Georges Soude

  • Girard François-Damien 25 avril 2022 at 9 h 54 min

    CHAMPAGNE POUR LA MONTEE EN N2 !!! le Racing revit, vive Colombes, vive le RACING !!! j’ai assisté aux barrages contre Nice et Saint Etienne en 1984 … j’avais 21 ans et je ne me lasse jamais de revoir ces images ! Ekeke, Madjer, Ben Mabrouk, Laffargue and Co … quel souvenir EXTRAORDINAIRE ! Allez le RACING !!!

  • Nene 26 avril 2022 at 16 h 45 min

    Trop bon …. J’y étais aussi à se fameux barrage sous la pluie contre Nice, quel souvenir !
    Bref, le Racing va certainement remonter et ç’est le principal, pour le club, le football français et surtout pour les supporters qui attendent ça depuis si longtemps …. Allez Racing 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.