Guillaume Norbert fait le point à dix jours de la reprise…

Quelques semaines après la fin de saison, couronnée d’une première place et d’une montée en National 2 et à quelques jours de la reprise de l’entraînement, nous sommes partis à la rencontre du coach Guillaume Norbert pour évoquer avec lui la saison passée, la préparation et faire le point pour la saison à venir. (Photo : Julian Gleeson)   🎙️ Bonjour Guillaume. Tout d’abord, félicitations pour cette magnifique saison. Une première place, 60 points sur 75 possibles, la meilleure attaque, la meilleure défense… On ne pouvait pas rêver mieux ? Bonjour à tous. La saison a été d’une grande qualité et ce à tous les niveaux. Nous avons assuré notre montée à cinq journées de la fin, c’était l’objectif. Après

Balamine Savane rejoint le CA Palmaflor (D1 Bolivie)

Après une saison exceptionnelle au club, Balamine Savane quitte le Racing pour rejoindre le Club Atlético Palmaflor en Première Division Bolivienne. Une aventure excitante attend Balamine dans la ferveur sud-américaine. Une grande fierté pour lui, mais aussi pour le club qui l’a fait revenir l’été dernier. Nous sommes revenus avec Balamine sur sa dernière saison et sur cette opportunité unique. (Photo : Julian Gleeson)   🎙️ Bonjour Balamine. Au nom du club, nous tenons tout d’abord à te féliciter pour la signature de ton premier contrat professionnel. Que ressens-tu après t’être engagé pour le CA Palmaflor ? Je ressens beaucoup d’émotion. Avoir l’opportunité de signer dans un club de première division en Amérique du Sud, quand on connait la ferveur là-bas,

Gambardella 1987 : 35 ans après…

Le 3 juin 1987, le Racing décrochait la deuxième Coupe Gambardella de son histoire au Stade Auguste Delaune en s’imposant devant Grenoble (2-1). 35 ans plus tard, nous sommes partis à la rencontre de Randolph Gohi, Hippolyte Dangbeto et Christophe Hageman, trois des membres de cette incroyable équipe qui aura décroché l’un des derniers titres majeurs de l’histoire du club…   Tout d’abord, bonjour à vous trois. Aujourd’hui, quels souvenirs ou anecdotes restent-ils de votre fantastique parcours dans cette Coupe Gambardella ? Randolph Gohi : Je me souviens très clairement que c’est face à Lille en 16e de finale (victoire aux TAB 5-4), que nous avons commencé à y croire fermement. Le choc face à Brest en quart avec un but de

Arnold Vula : « Le but est mon obsession »

Le Racing Club de France Football a le plaisir de vous annoncer aujourd’hui la signature d’Arnold Vula Lamb Luth en provenance de l’US Ivry. À l’instar de son coéquipier Amine Touil le mois dernier, le jeune attaquant congolais réagit à son arrivée au club et se présente aux supporteurs Ciel et Blanc…   Bonjour Arnold et bienvenue au Racing. Pour bien commencer cette interview, peux-tu revenir avec nous sur ton profil mais aussi sur ton parcours avant ta récente arrivée au club ? Bonjour à tous et merci pour votre accueil. Je m’appelle Arnold Vula Lamb Luth, je vais avoir 23 ans au mois de mars prochain, je suis de nationalité congolaise. Je joue au poste d’avant-centre. J’ai été formé

Amine Touil : « Je suis quelqu’un d’ambitieux, à l’image du Racing et du coach »

Son arrivée officialisée depuis quelques jours, le néo-Racingman Amine Touil s’est prêté au jeu de l’interview. Notre nouveau milieu de terrain revient avec nous sur son parcours, sa signature au Racing et ses ambitions pour la deuxième partie de saison…   Bonjour Amine, pour bien commencer cette interview, peux-tu te présenter aux supporteurs du club ? Je suis né le 3 novembre 1995 dans le Val-de-Marne à Villeneuve-Saint-Georges, j’ai donc aujourd’hui 26 ans. Je joue au poste de milieu relayeur. J’ai été formé à l’US Créteil-Lusitanos en U17 et U19 DH avant de signer en Première Division Algérienne 🇩🇿 un an plus tard en 2015. Là-bas, les choses ne se passent pas très bien, beaucoup de problèmes administratifs et dans les

Entretien avec Philippe Badon, fidèle parmi les fidèles

Philippe Badon, grand passionné du Racing, a accepté d’évoquer avec nous son amour pour le club, ses souvenirs en Ciel et Blanc, et de revenir sur ce qui le lie et le liera à tout jamais au club.   Bonjour Philippe, d’où vient votre attachement pour le Racing ?  Bonjour à toutes et à tous. Il faut dire que je n’ai pas vraiment eu le choix. Dès ma naissance, on m’a dit « ce sera le Racing ». Je suis issu d’une famille aficionado du club, et encore le mot « aficionado » est faible, puisque mon père a porté les couleurs Ciel et Blanc dans les années 50. Chez moi, on ne parlait que du Racing, on n’avait pas le droit de parler d’autres choses.  Mes premières années, c’étaient les

À l’aube de la reprise…

Cette semaine, l’équipe de racingfoot.fr est allée à la rencontre de Guillaume Norbert, l’entraîneur du Racing, afin d’évoquer avec lui l’effectif, le programme de la reprise et les objectifs des Ciel et Blanc pour la nouvelle saison.   LE GROUPE Un groupe composé de 25 joueurs reprendra le chemin de l’entraînement dans trois semaines, le vendredi 16 juillet prochain. Pour l’exercice 2021-2022, le club s’inscrit dans la stabilité avec un effectif qui sera à 90% identique à celui de la saison passée. Deux joueurs viennent renforcer les rangs Ciel et Blanc. – Moriba Traoré, milieu excentré de 30 ans, rejoint le club en provenance de l’US Ivry. Moriba possède une grande expérience avec de nombreux matchs disputés en CFA (ancienne

Alim Ben Mabrouk

Alim Ben Mabrouk : « Ce maillot Ciel et Blanc, il m’appartiendra toujours… »

Avec plus de 200 matchs sous le maillot du Racing, Alim Ben Mabrouk, ancien milieu de terrain, est le joueur emblématique de la période Matra. L’ancien international algérien a accepté de nous rencontrer pour évoquer, avec nous, sa carrière de footballeur fortement marquée par son passage au club ainsi que son attachement inconditionnel aux couleurs ciels et blanches…   Bonjour Alim, c’est un plaisir pour le club de pouvoir vous retrouver aujourd’hui. Pour bien commencer cette interview, et pour les plus jeunes d’entre eux, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ? Bonjour à tous, je m’appelle Alim Ben Mabrouk. Je suis né dans la banlieue lyonnaise, au sein d’un quartier qui s’appelle les Minguettes, tout comme un certain Luis Fernandez.

Pascal Olmeta « Je n’ai que des bons souvenirs du Racing »

Gardien de but du Racing entre 1986 et 1990, Pascal Olmeta s’est confié pour Racingfoot. Ce personnage charismatique du football français nous parle de son parcours en première division avec les Ciel et Blanc et revient sur son rôle de dernier rempart. Peux-tu te présenter pour les lecteurs de Racingfoot. Je suis né en 1961. J’ai évolué au poste de gardien de but. J’ai joué au CA Bastia avant d’aller à Vichy durant trois ans. Après un retour au Sporting Club de Bastia, je suis parti à Toulon. Ensuite le Racing pendant 4 saisons avant de jouer pour Marseille, Lyon, l’Espanyol de Barcelone et enfin le Gazélec Ajaccio. Raconte nous comment t’es-tu retrouvé à signer au Racing Paris, le nom

Balamine Savane : « Je veux aider le Racing à monter en National 2 »

Après un passage en National 2, à l’Olympique de Saint-Quentin (un but en cinq matchs), Balamine Savane est de retour au Racing. L’occasion pour lui de revenir sur ces derniers mois et de se confier sur ses ambitions… Bonjour Balamine, tout d’abord, nous te souhaitons un excellent retour au Racing. Quel est ton sentiment, de revenir ici, quelques mois après ton départ du club ? Merci, cela me fait vraiment plaisir de revenir au Racing. C’est comme si je n’étais pas parti. Gardes-tu un bon souvenir de ton premier passage ici ? Pour rappel, tu avais inscrit quatre buts en six rencontres, avant l’arrêt des championnats… Oui, je garde de très bons souvenirs de mon passage ici. J’avais réussi à

  • 1
  • 2